Inscrivez-vous aux portes ouvertes de l'ENSTIB

Un projet partagé, entre l’ENSTIB, l’ESAL et l’IUT d’Épinal

Actualité du

Faire travailler ensemble, des élèves de formations différentes sur un projet commun, c’est l’expérience enrichissante qu’ont mené 8 étudiants spinaliens durant l’année universitaire 2021/2022, encadrés par leurs enseignants.

Depuis Octobre 2021, un groupe de 8 étudiants, composé de 2 élèves Ingénieurs ENSTIB, 2 étudiants de l’ESAL et 4 étudiants de Licence Pro de l’IUT, phosphore sur un projet pour la Ville d’Épinal. Le 17 mars 2022, ils ont présenté le résultat de leurs travaux à Patrick Nardin, maire d’Épinal, accompagné par Dominique Andrès, adjoint chargé de la transition écologique et du développement durable, des chargés de mission de la Ville et de la Communauté d’Agglomération. Sonia Lavadhino, géographe et sociologue urbaine, assistait à la présentation, dans le cadre de ses travaux pour la Ville.

Après que la Ville d’Épinal leur ait confié le projet à travers une présentation de l’étude de Sonia Lavadhino, les étudiants se sont réunis régulièrement, alternant entre les trois sites universitaires, encadrés par les enseignants en charge du projet, Laurent Bléron et Flavie Najean pour l’ENSTIB, Étienne Thery et Cécilia Chenut Klein  pour l’ESAL et enfin Nora Bezaz et Sabine Krzyzannovski pour l’IUT Hubert Curien.

Le projet s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle phase d’aménagement, concernant les mobilités à Épinal. Il s’agit de développer la pratique de la marche et du vélo, en aménageant des espaces permettant aux piétons et cyclistes de s’arrêter, se rassembler, s’abriter, se rencontrer… Le défi porte sur l’aménagement de la Place du Marché (Place Georgin) et alentours, pour inviter différents publics à s’y déplacer, s’y reposer, s’assoir, rêver ou interagir, à tout moment…

Les étudiants ont été sollicités, pour imaginer sans contrainte, des idées d’aménagement en lien avec les alentours : les rues, la Moselle, l’école, le marché, les commerces et habitations.

Un état des lieux passé et présent et une analyse SWOT, leur ont permis de faire émerger les opportunités pour la Place. Pour ce faire, les élèves de l’IUT ont interrogé les passants et habitants, sur place, mais aussi à travers un questionnaire diffusé à l’aide d’un QR Code. Ils ont recueillis plus de 120 réponses.

Parmi tous les projets imaginés, trois se sont rapidement dégagés, pour faire de la Place Georgin un lieu de rencontre, où l’on ait envie de se retrouver :

  • Une piste cyclable, dans le prolongement du quai longeant la Moselle
  • Une signalétique poétique et écologique, avec des cerfs-volants dotés de capteurs solaires, le long de la passerelle, guidant le passant vers la place
  • Un aménagement paysagé, comprenant un kiosque et du mobilier pour s’assoir, faisant de la place un lieu de vie et de partage

L’aspect normatif a enfin été étudié, pour déterminer les essences de bois à privilégier, pour les aménagements.

Félicitations à Maxime Ayala et Damien Faure, élèves ingénieurs 2A à l’ENSTIB, Auréa Stamane et Valoue Deniard de l’ESAL, Enzo Salvi, Renaud Steib, Maxence Claude et Cloé Grandjean de l’IUT Hubert Curien, pour leur travail.